Roche-la-Molière du charbon à la lumière, ou comment Roche-la-Molière a conduit une politique d’attractivité innovante et couronnée de succès !

Interview d'Eric Berlivet, Maire de Roche-La-Molière

 

Roche-la-Molière est une commune se trouvant à 6km à l’est de Saint-Etienne. L’ancienne cité minière compte aujourd’hui 10000 habitants et se distingue par son emblématique château entièrement rénové mais aussi et surtout par une politique d’attractivité forte dont les résultats sont d’ores et déjà concrets ! 

L’histoire de Roche-La-Molière est une success-story qui fait beaucoup parler, pouvez-vous nous parler de votre parcours avant votre premier mandat de maire et durant celui-ci ? 

J’ai travaillé dans une multitude de structures privées qui m’ont permis de gagner en confiance d’année en année afin de m’investir pleinement pour cette commune dont j’appréciait l’état d’esprit et la convivialité. Plutôt que critiquer, j’avais à cœur de mettre en œuvre une nouvelle approche pour la collectivité.  

En 2014, quand on a repris la commune, nous avions plus de 12M€ d’endettement, l’assainissement était mal en point avec également de gros problèmes en termes d’urbanisme. Il a fallu repartir du bon pied…  

On a pérennisé les équipes et de fil en aiguille on a travaillé sur les différents sujets avec les moyens qu’on avait. Nous avons adopté la gestion de la commune un peu comme une PME de services publics. 

D’une ville triste et sombre nous sommes passés à une ville agréable et attractive. Aujourd’hui notre souci c’est le manque de locaux pour les commerces car ils sont occupés. Sur les logements, nous avons une forte demande avec un prix de l’immobilier qui est monté de 40% . Notre dette également a été épongée. Personne n’aurait misé un kopek sur cette commune qu’on appelait à l’époque Roche-La-Misère ! .

L’urbanisme est l’une des pierres fondatrices sur laquelle vous avez fondé votre politique d’attractivité, pouvez-vous nous en dire plus ?  

La logique que nous avons en matière d’urbanisme s’est basé sur deux piliers. L’urbanisme esthétique et l’urbanisme stratégique.  

L’urbanisme esthétique c’est de se dire que quand on tourne la tête à Roche-la-Molière, rien ne doit être agressif pour l’œil, que la ville soit agréable à regarder. Pour les endroits où ce n’était pas possible, nous avons fait appel à des artistes pour habiller la ville et nous sommes aujourd’hui un musée à ciel ouvert très reconnu et qui attire de nombreux visiteurs qui viennent découvrir les 35 œuvres en libre accès. 

Créer des espaces agréables à l’œil…

 

L’urbanisme stratégique où on mélange les populations, les logements sociaux avec les résidences, les logements individuel… Pour que dans les 20 ou 30 années qui viennent on n’ait pas de ghettos. Avec l’existant nous avons créé de la mixité ce qui forme le socle d’une atmosphère agréable et apaisée. 

 Nous avons aussi mis en œuvre un Plan de Protection des Terres Naturelles et Agricoles pour limiter l’extension urbaine et trouver un bon équilibre.  C’est en s’imposant cette contrainte que nous avons pu avancer dans un cadre maitrisé et opérer un travail qualitatif sur notre collectivité. 

Street Art : L’oeuvre de Viza à Roche la Molière

Un des points originaux de votre approche est que vous avez adapté le centre-ville pour les voitures, ce qui va en quelques sorte à l’encontre de l’air du temps…

 

Nous avons rénové certains points clés de la ville pour l’adapter aux besoins d’aujourd’hui notamment sur le potentiel commercial de Roche-la-Molière. Contrairement à l’idée reçue, nous avons adapté la ville à la voiture (ce qui n’était pas le cas avant) car sans voitures pas de pouvoir d’achat et donc pas de commerces, pas de services de santé, pas de bureaux de poste… Donner la juste place à la voiture et trouver le bon équilibre avec les espaces piétons, c’est donner une respiration aux acteurs de l’économie afin de permettre un développement. En définitive on obtient un tissus commercial intéressant et attractif, dans un cadre agréable ou on apprécie circuler.

Donner sa place à la voiture tout en permettant la convivialité 

Comment ce socle urbanistique a été intégré dans un projet global d’attractivité pour la ville ? 

L’approche a été de permettre aux familles et seniors de bénéficier du meilleur accompagnement possible, crèche, école, périscolaire, cantine avec les produits locaux et résidence autonomie pour les seniors sont des services que nous avons développés sur notre territoire mais pas seulement… 

A titre d’exemple nous avons lancé une conciergerie pour les personnes dépendantes, plus de 50 prestataires pour une commune de 10000 habitants fournissent de nombreux services pour les administrés, (changer une ampoule, aller au cimetière ou au marché, livraisons de repas, entretient du jardin). Cette conciergerie est unique en France où un agent coordonne et contrôle les prestations réalisées par les entreprises qui signent une charte avec nous. C’est ce package qui nous permet d’anticiper l’évolution de la population et de nous assurer que chaque personne ait accès aux services dont elle a besoin. 

Ce qui est important c’est de permettre aux personnes d’avoir une vie professionnelle et personnelle équilibrée en faisant fonctionner en synergie les différentes actions et services mis en œuvre ! 

2 réponses

  1. Bonjour, Bravo pour cette initiative de mettre en avant des exemples positifs de projets et réalisations initiés par les collectivités locales.
    Cette conciergerie semble conciliée des acteurs économiques dans un projet collectif, pourriez vous en dire un peu plus sur le montage. Travaillant aussi des collectivités je suis très intéressé .
    Est ce qu’en contre partie des services rendus par les entreprises ils bénéficient des avantages au cours des marchés par exemple, contre partie structuré dans la charte évidemment …
    La place donnéeà la voiture semble important est ce que les autres déplacements…doux sont aussi pris en compte.

    Je ne sais pas si vous pouvez répondre mais bravo

    bien cordialement
    Marc Petit urbaniste architecte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *