"Vente aux enchères" INNOPOLIS EXPO

Vente aux enchères à destination de l'association de la vallée de la millière

22 septembre | 12h15-13h40 | EN PRESENTIEL

EN PARTENARIAT AVEC :

Une vente aux enchères suivi d'une Keynote de Yann Arthus Bertrand " Vue du coeur "

La vente aux enchères : par Musy Art

Pourquoi une vente aux enchère d’oeuvres d’art sur Innopolis Expo 2021 ?

 

 

Au cœur des questions sur l’aménagement de la cité, l’art détient une place prépondérante et apparait comme transverse dans les réponses à apporter pour penser et construire la ville et l’environnement de demain. Prendre en considération l’art,  l’esthétique dans les projets d’amménagement, c’est pensez à l’identité d’une ville, à son agréabilité, à son attractivité… 

Ces notions, également chères à MUSY et à la maison de vente aux enchères SCP Gauducheau Jezequel, ont amené ces partenaires à s’associer bénévolement à cette initiative et à organiser une vente aux enchères, pour laquelle l’entièreté des fonds collectés seront reversés à l’Association de la Vallée de la Millière. 

 

 

La vente aux enchères comment ca fonctionne ?

– Le 22 septembre, de 12h15 à 13h40 dans l’Auditorium d’Innopolis Expo 

– La vente aux enchères sera présentée par la SCP Gauducheau Jezequel

– La catalogue des oeuvres en vente sera très rapidement disponible ! 

 

 

Par ailleurs, cette vente aux enchères caritative sera retransmise en direct sur les plateformes Interenchères et Drouot. Vous pouvez dès à présent passer vos réservations grâce à ces liens

Le projet soutenu : Renaturalisation de la Vallée de la Millière

La génèse du projet :

Il y a plusieurs années, les habitants de la vallée avaient le plaisir de pouvoir observer des troupeaux de biches et de cerfs, de nombreux oiseaux, une faune et flore très riches dans la plaine humide de la Millière. Le fond de vallée avait ensuite été soigneusement aménagé pour créer une prairie où pâturaient des chevaux.

Lorsque ces terres ont été mises à la vente, Yann Arthus-Bertrand a saisi l’opportunité de les racheter afin de les rendre de nouveau accueillantes pour la faune et flore sauvages et pouvoir retrouver la plaine humide qu’il venait admirer enfant, aux côtés de sa grand-mère. Il a donc décidé de mettre à disposition de l’association de la Vallée de la Millière ce site de 28 ha, d’un très grand intérêt naturaliste qui lui a valu son classement en Zone Naturelle d’Intérêt Faunistique et Floristique, afin d’y mener un projet de renaturation. 

Les rivières et zones humides représentent un patrimoine remarquable et fournissent de nombreux services écologiques : autoépuration de l’eau, biodiversité, régulation des crues par débordement naturel et absorption, cadre de vie, observation de la faune et de la flore. Elles font partie des milieux naturels les plus menacés, localement et dans le monde entier.

Ce projet est porté par l’association de la Vallée de la Millière, en partenariat avec l’Université de Saclay (laboratoire Écologie Systématique Évolution) et le Parc Naturel Régional de la Haute Vallée de Chevreuse.

Un lieu de nature en libre évolution

La première étape du projet consistera en un état des lieux environnemental, qui permettra Il permettra d’initier différents travaux de restauration écologique afin de maintenir le milieu ouvert en restaurant la zone humide et une naturalité de processus écologiques et évolutifs.

Une opportunité scientifique unique

Ce site constitue une opportunité scientifique unique de mise en place et de suivi de l’évolution de la biodiversité dans le cadre d’un procédé de renaturation par différentes techniques faisant appel à différentes approches d’ingénierie écologique.

Un site démonstrateur

L’ensemble du projet constituera un site démonstrateur de dimension régionale pour le Parc Naturel, à l’attention des élus et gestionnaires d’espaces naturels, ainsi qu’un lieu de sensibilisation du grand public et d’un public plus averti (associations, étudiants en écologie). Des visites du site seront organisées. 

 

 

Qui est Yann Arthus Bertrand ? 

Yann Arthus Bertrand, né en 1946, s’est toujours passionné pour le monde animal et les espaces naturels. Très vite, il utilise l’appareil photo pour consigner ses observations en complément de l’écriture.

Après plusieurs projets photographiques, dont La Terre Vue Du Ciel (1992), Yann est reconnu en 2009 « Ambassadeur de bonne volonté » du Programme des Nations Unies pour l’Environnement.

Il commence alors la réalisation de plusieurs documentaires sur l’environnement et l’humanisme : Home (2009), Planète Océan (2011) en coréalisation avec Michael Pitiot, La soif du monde (2012), Human (2015) et Terra la même année, Woman en coréalisation avec Anastasia Mikova Woman (2020). Son dernier documentaire, Legacy, réalisé à partir d’images d’archives est sorti début 2021.

 

22 septembre 13H40-14h30 – Keynote : « Vu du coeur »

De photographe animalier dans la réserve nationale de MasaïMara, au Kenya, à la création de la Fondation GoodPlanet, Yann Arthus-Bertrand partage avec vous pendant une heure son parcours et les raisons de son engagement au service de l’homme et de la biodiversité.

 

 

Pour suivre nos prochaines publications, suivez-nous @innopolisExpo pour être averti instantanément
fr_FRFrançais